Logo Peef

×
🏠 Accueil 📚 Tutoriels 👨🏽‍💻 Formations 🙋‍♂️ Communautés 👑 Premium
À propos de Peef Conditions d'utilisation Envoyez un feedback Sessions de mentorat Offres Premium
Créer un compte Se connecter
Open Blockchain

Les 6 gros problèmes de la blockchain qu'il faudra absolument résoudre

nasser 24/02/2021 (21:05) GMT

Dernièrement, j'ai publié un article sur ce que vous devez savoir sur la blockchain avant de l'utiliser ou l'accepter. Aujourd'hui, il s'agit de vous présenter les gros problèmes de la blockchain que j'ai découvert lors de mes lectures.

Je pense sincèrement qu'il faudra du temps  avant que la blockchain soit vraiment adoptée par tous. Hormis le bitcoin, je me permet de dire qu'aucune autre technologie basée sur la blockchain n'est utilisée par le masse, bien qu'elles existent, à l'instar de:


- Bitnation pour le e-gouvernement dont le but est de favoriser un système de gouvernance participatif, volontaire et virtuel
- D-Cent qui offre une nouvelle forme de participation démocratique des citoyens
- Ethereum pour créer les platformes décentralisées

La technologie blockchain a jeté les bases d’une nouvelle ère, celle de l’internet de la valeur. Aujourd'hui la valeur peut être créée, transférée et gérée avec plus de facilité et de transparence, hors de tout contrôle. De plus, elle garantie deux objectifs chers aux internautes qui sont aujourd'hui des citoyens du monde:


- la libre circulation de l'information
- la sécurité des communications et la confidentialité

Comme tout objet universel, la blockchain a aussi ses problèmes, pour ne pas dire inconvénients. J'en ai recencé 6 pour le moment:

1. La gouvernance

Je vais encore parler de régulation ou gouvernance comme dans l'article précédent: une blockchain est décentralisée, sans pouvoir central. Alors, comment prendre des décisions autour des normes ? Dans le cadre de Bitnation cité plus haut: comment faire avancer un projet si tout le monde n’arrive pas à s’entendre ? Les nombreux forks ne créeraient-ils pas une forêt de blockchain comme c'est le cas avec Linux et les OS qui tournent autour ? Rires << Libra de Facebook >> ne serait-il pas le solution ? Lol ! Bref, concernant le bitcoin, je pense sincèrement qu'il cré un environnement à risque très élevé: pas de réglementation et très volatile.

2. Le conflit avec les banques

A ce sujet il faut être honnête: les banques gagnent beaucoup en jouant leur role d'intermédiaire lors de nos transactions. Au final, elles ne gagneraient presque rien sur des transactions libres et sans frais. Pensez-vous réellement qu'elles vont adopter les cryptomomaies ? Sinon pourquoi avoir freiner la Libra de Facebook ? Bref, le temps nous le dira.

3. L'impact sur l'environnement

Je me souviens d'un épisode de la série Billions dans lequel le fils de Bobby Axelrod a coupé l'électricité dans toute une grande ville parce qu'il minait du bitcoin avec les ordinateurs de son école. D'ailleurs, un article de la BBC stipule que le bitcoin consomme plus d'électricité par an que l'ensemble de l'Argentine, selon une analyse de l'université de Cambridge. Vous vous imaginez, la blockchain demande une quantité énorme en énergie et ceci étant, augmente notre empreinte carbone.

4. La scalabilité

Il faut savoir que, plus le nombre de transactions de cryptomonnaies augmente, plus le temps et les frais pour accomplir ces transactions augmentent aussi. Il peut arriver que le réseau soit complètement saturé. Par exemple, dernièrement je lisais sur twitter 2 internautes qui affirmaient que leurs transactions font plus de 15 min avant d'être transférer. Alors, si un très grand nombre d'utilisateurs utilise un service basé sur la blockchain, je me demande comment la montée en charge sera gérée.

5. La facilité d’utilisation

Bon là faut être vraiment initié pour utiliser un service basé sur la blockchain, faut l'avouer. Contrairement aux navigateurs ou téléphones qui offrent un accès rapide et simple aux sites et applications, pour utiliser une technologie blockchain il faut préparer ces neuronnes: installer le noyaux (logiciel) sur son téléphone ou ordinateur, puis utiliser les wallets (portefeuille électronique), utiliser le service proprement dit. Je peux me tromper, mais c'est ce que j'ai constaté pour le moment, puisqu'un individu lambda aura besoin de beaucoup de temps et de recherches avant de comprendre l’utilité de la blockchain avant de l'utiliser. Bref, n'a t-on pas appris à utiliser nos smartphones ?

6. La programmation

La blockchain a son propre langage de programmation dédié à l'écriture de contrats intelligents, Solidity. Ensuite, il faut installer un client pour simuler un réseau d'ordinateur pour minage. Ne serait-il pas mieux de permettre d'écrire des contrats intelligents avec n'importe quel langage ??? Celà ne permettrait-il pas aux développeurs de pouvoir travailler massivement sur la blockchain ?

Conclusion

Pour moi en tant que développeurs, nous devons profiter de cette période encore embryonnaire de la blockchain pour capitaliser sur les fondamentaux: apprendre et comprendre la blockchain comme je suis entrain de faire avec mes lectures, et donner moins de place aux spéculations et au fait de remplir son portefeuille. Pensons à l'innovation et cherchons des solutions aux problèmes de la blockchain.

 

 


Veuillez-vous connecter pour poster un commentaire